Mercredi enterre La Famille Addams sur Netflix (critique)

Portée par Jenna Ortega, la nouvelle série gothique ne cherche pas tellement à ranimer l’esprit des Addams, mais plutôt à les sortir du formol.

Elle fait une parfaite Mercredi. Succéder à Christina Ricci face à Christina Ricci n’était pas une mince affaire. Et pourtant, la jeune Jenna Ortega réussit brillamment à redonner vie à la fille aînée de Gomez et Morticia, trente ans après le dernier film de Barry Sonnenfeld. Délaissant la fillette qui trompe son ennui dans le manoir familial en trompant la mort, la nouvelle série Netflix nous présente une Mercredi plus âgée, en pleine adolescence, qui n’arrive pas à s’intégrer dans un lycée ordinaire. Alors ses parents décident de l’inscrire à l’institut Nevermore, celui dans lequel ils se sont rencontrés. Un internat étrange peuplé de créatures : loups-garous, sirènes et vampires y sont éduqués depuis des décennies, au grand dam des habitants de la petite ville voisine…

Plus teen que dark, plus drama que horreur, Mercredi n’a pas vraiment l’intention de marcher dans les pas de La Famille Addams que tout le monde connaît. Quelque part entre Les nouvelles aventures de Sabrina et L’école du Bien et du mal, elle mise plutôt sur une cible adolescente nouvelle génération, qui ne connaît pas (ou peu) les personnages créés par Charles Addams au siècle dernier. De fait, Mercredi ne cherche pas tellement à renouer avec l’esprit de famille. Certes, il y a La Chose qui fourre ses doigts partout et Oncle Fétide qui fait une apparition surréaliste. Mais pour le reste, la série délaisse largement le côté macabre cradingue pour installer une petite ambiance gothique toute feutrée. On sent d’ailleurs que les auteurs ont galéré pour garder une certaine cohérence en “normalisant” le morbide personnage d’origine, sadique jusqu’à la moëlle, pour en faire une douceâtre petite sorcière d’épisode en épisode.

Mercredi Addams
Netflix

Oui, on est loin de La Famille Addams et de son atmosphère bizzaro-insaisissable, que Barry Sonnenfeld avait parfaitement su capter. Même Tim Burton, derrière la caméra une bonne partie du temps, semble avoir lissé son style si particulier. Pourtant dans son élément, lui qui adore filmer l’étrange et le différent, n’arrive pas imprimer sa patte gothique et saignante sur ce teen drama pasteurisé.

Il ne faut donc pas se lancer dans Mercredi en espérant qu’elle fera vibrer votre fibre nostalgique. Car La Famille Addams y est plutôt remise au goût du jour, actualisée pour correspondre aux codes YA modernes. Mais vous pouvez compter sur Jenna Ortega pour donner du peps à cette version revisitée. L’actrice de 20 ans, déjà bluffante dans X de Ti West, sort du formol les vieux personnages vêtus de noir et montre qu’elle est bien la “Scream Queen” du moment. La nouvelle star de Scream, qui avait déjà repris le flambeau de Neve Campbell avec conviction en début d’année au cinéma, crève le petit écran en revigorant l’ancien job de Christian Ricci. Mutine et impénétrable, elle parvient à faire passer toutes sortes d’émotions sans le moindre sourire et en gardant un visage totalement impassible de la première à la dernière minute. La drôle de performance dont Mercredi avait besoin pour ressusciter.

Mercredi, saison 1 en 8 épisodes, à voir sur Netflix le 23 novembre 2022.

Mercredi enterre La Famille Addams sur Netflix (critique)