Netflix : les 15 films les plus attendus de 2023

Rebel Moon, The Killer, Chicken Run… Netflix va envoyer du pâté en 2023, on fait la liste des 15 films les plus attendus sur la plateforme.

En 2022, Netflix a (encore) frappé fort avec une pluie de films majeurs : Bardo, Blonde, Pinocchio, The Stranger, The Gray ManÀ l’Ouest rien de nouveau ou encore Meurtres sans ordonnance (trouvez l’intrus). Nul doute qu’il en sera de même en 2023.

Sans compter des surprises forcément à l’horizon, l’année 2023 de Netflix présage déjà quelques belles raisons de s’exciter. La rédaction a donc sélectionné 15 films qui donnent envie, et qu’on a hâte de découvrir.

Les meilleurs films de 2022 pour Ecran Large.

Les pires films de 2022 pour l’équipe.

 

La vie est une longue soirée Netflix

 

a day and a half

 

Le Caire confidentiel : photo, Fares FaresLe charisme

 

Révélé par Le Caire confidentiel (et plus récemment par La Conspiration du Caire), Fares Fares est en train de devenir un acteur fascinant, et pas seulement dans les films de Tarik Saleh. Après avoir fait plein de seconds rôles dans des films aussi variés que Zero Dark Thirty ou Chernobyl, le bonhomme a aussi pu montrer l’entièreté de son talent dans le jeu vidéo A Way Out, réalisé par son frère Josef Fares (oui oui, l’homme derrière It Takes Two).

On est donc très curieux de voir ce que le comédien peut offrir en passant à la réalisation. Dans A Day and A Half, il incarnera lui-même Lukas, un policier traquant Artan, un homme qui a pris en otage son ex-femme afin de retrouver sa fille. Le long-métrage devrait prendre la forme d’une course-poursuite en Suède, pays dans lequel a grandi Fares Fares. Tout semble couler de source, et ça n’en est que plus alléchant.

Et ça sort quand ? Quand il n’y aura plus de conspirations, on espère en 2023.

 

chicken run : dawn of the nugget

 

Chicken Run: Dawn of the Nugget : photoOn ne fait pas d’omelettes…

 

Doit-on vraiment expliquer pourquoi on attend Chicken Run: Dawn of the Nugget, la suite de Chicken run ? Oui ? Bon. En 2000, Aardman, l’un des rares studios à devoir sa popularité à sa maîtrise de la technique de la stop-motion, avait fait de Chicken Run son premier long-métrage, en partenariat avec Dreamworks. Après deux films reçus un peu plus fraichement (les néanmoins très bons Cro-Man et Shaun le Mouton, le film : la Ferme contre-attaque), il revient donc à l’histoire qui a bercé (et traumatisé) une génération entière, cette fois-ci sur Netflix.

Plus de 20 ans après, les thèmes qu’il évoquait ont gagné en importance dans le débat public et le metteur en scène Sam Fell, co-réalisateur du génial L’étrange pouvoir de Norman pour Laika et de Souris City pour Aardman, succédant aux grands Peter Lord et Nick Park, n’a plus rien à prouver. L’histoire ? Ginger et Rocky sont devenus parents d’une petite Molly. Ils devront cette fois affronter une menace inconnue qui perturbe leur tranquillité.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive pas seule, l’irrésistible duo Wallace et Gromit devrait lui aussi revenir au format long-métrage, sous la tutelle de Park, en 2024 cette fois. On en parle l’année prochaine.

Et ça sort quand ? Quand les poules auront des dents (un jour en 2023).

el conde

 

El conde : photoEntretien avec un vampire (et pas n’importe lequel) 

 

Après Jackie, Ema et Spencer, trois portraits de femme incandescents, le cinéaste chilien Pablo Larraín s’intéressera de nouveau à la vie d’un homme et d’une autre figure historique du Chili après le poète Neruda. Le film El conde versera cependant dans le fantastique et probablement la satire étant donné qu’on retrouvera l’ancien dictateur chilien Augusto Pinochet transformé en vampire âgé de 250 ans et décidé à mourir une bonne fois pour toutes après le déshonneur et les crises familiales qu’il a provoquées.

Du côté du casting, Alfredo Castro a été annoncé et devrait logiquement incarner Pinochet après avoir déjà joué six fois pour Pablo Larrain, notamment dans Fuga, son premier long-métrage. Le cinéaste recollaborera aussi avec Paula Luchsinger, qui a précédemment joué dans Ema, tandis que Gloria Münchmeyer passera pour la première fois devant sa caméra, là encore dans un rôle lui aussi inconnu.

Et ça sort quand ? Quelque part entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023. 

havoc

 

Legend : Photo Tom HardyTom Hardy, le détective

 

Depuis le premier The Raid, classique instantané du huis clos qui tâche, Gareth Evans fait l’évènement à chaque nouvelle oeuvre. Son segment pour V/H/S 2 valait le visionnage de l’anthologie à lui seul, The Raid 2 a changé à jamais les codes du grand spectacle d’action, Le Bon Apôtre a démontré son agilité tout en dotant le catalogue Netflix d’un de ses meilleurs films d’horreur, et sa série Gangs of London continue à rouler sur la concurrence avec des épisodes inoubliables.

Alors forcément, vu sa filmographie et son talent de metteur en scène pour les séquences d’action, chorégraphiées au jet de sang près, le voir s’atteler à un projet intitulé Havoc (traduisible par ravage en français) avec Tom Hardy dans le rôle principal nous rend toute chose. Le comédien y incarnera un détective gravement blessé à l’issue d’une affaire de drogue qui a mal tourné, forcé de sauver le fils d’un politicien de la pègre locale, aux côtés de Forest Whitaker, Timothy Olyphant, Justin Cornwell, Jessie Mei Li,  Yann Yann Yeo, Luis Guzmán, le Sunny Pang de The Night Comes For Us et Michelle Waterson. Que demander de plus ?

Et ça sort quand ? Le tournage étant terminé depuis octobre 2021, on devrait avoir la bagarre rapidement.


heart of stone

 

 

Netflix a bien compris que l’avenir de leur catalogue passera largement par les têtes d’affiche, susceptibles de rameuter avec leurs beaux sourires en page d’accueil. Gal Wonder Woman Gadot avait déjà mis un pied dans le domaine des dieux-dollars avec Red Notice, comédie d’espionnage écrite par un robot, avec à la clé un cachet de 20 millions et un giga-carton pour confirmer la franchise prévue.

L’actrice et productrice sera de retour chez Netflix avec son propre business : Heart of Stone, une énième histoire d’espionnage où elle jouera une agent de la CIA, probablement dans la mouise à cause de sa solitude, sa mission, son intégrité, blablabla. Tout le monde sait très bien qu’on s’en fout de l’histoire, et c’est pour ça que la vidéo promo bande-annonce-making-of-cirage-de-pompe mise uniquement sur les cascades.

Absolument PERSONNE ne sera surpris d’apprendre que Heart of Stone doit lancer une énième franchise, comparée à James Bond et Mission : Impossible (c’est là qu’on se souvient du navet 355, et qu’on rigole). En tout cas, c’est une évidence : personne ne pourra échapper à ce film d’action, avec également Jamie Dornan, et réalisé par Tom Harper (La Dame en noir 2, The Aeronauts).

Et ça sort quand ? Aucune précision mais sortie courant 2023.

 

Leave The World Behind

 

Homecoming : photo, Julia RobertsJulia Roberts et Sam Esmail, un duo du tonnerre

 

Leave the World Behind est probablement une des oeuvres les plus prometteuses de 2023 sur la plateforme, adaptant le livre éponyme de Rumaan Alam. Il suivra un couple ayant loué une maison dans un coin un peu isolé pour y passer ses vacances. Sauf qu’un soir, les propriétaires reviennent sans prévenir, affirmant qu’une coupure d’électricité vient de toucher la ville et que des phénomènes étranges ont lieu à l’extérieur. Mais vont-ils tous pouvoir se faire confiance ?

Ce thriller psychologique confrontant une famille blanche (le couple louant la maison incarné par Julia Roberts et Ethan Hawke) et un couple noir (lesdits propriétaires incarnés par Mahershala Ali et Myha’la Herrold) va évidemment être un moyen de questionner les tensions raciales de l’Amérique moderne. Mais avec Sam Esmail à la réalisation (le monsieur derrière Mr. Robot et Homecoming), on peut surtout s’attendre à un gros film bien tendu, possiblement effrayant et probablement spectaculaire avec son budget complètement dingue de 120 millions de dollars ! 

Et ça sort quand ? Le film est tourné, ce n’est donc qu’une question de temps (et pourquoi à Halloween prochain ?).

 

maestro

 

Maestro : photo Bradley CooperUn Bradley Cooper méconnaissable

 

Maestro, c’est un film consacré à l’histoire de Leonard Bernstein, légendaire compositeur de West Side Story et Sur les quais. Et évidemment, on y suivra sa vie d’artiste, mais également sa relation avec sa femme, Felicia Montealegre, sur une période de trente ans entre relations extraconjugales, homosexuelles et oeuvres mémorables. Tout un programme de rires et de larmes qui a atterri entre les mains de Bradley Cooper lorsque Spielberg est tombé amoureux de A Star is Born.

Bradley Cooper est donc chargé de réaliser et de co-écrire le film, en plus d’interpréter Leonard Bernstei. Pour incarner sa femme, c’est Carey Mulligan qui a été choisie et le talentueux Jeremy Strong (SuccessionLes Sept de Chicago) joue, lui, son amant John Jonas Gruen, compositeur et auteur à l’origine de la biographie de Bernstein publiée en 1968.

Et ça sort quand ? Vu le potentiel à Oscars, on peut imaginer que le film sortira à l’automne 2023 après un passage par les grands festivals, probablement Venise. 

 

rebel moon

 

Rebel Moon : concept art 4Iron Sky

 

Désormais libéré des affres d’un DCEU agonisant, Zack Snyder semble vivre sa meilleure vie du côté de Netflix. Après avoir réalisé un fantasme de gosse avec Army of the Dead, le bonhomme se fait plaisir avec le très attendu Rebel Moon, un space opera qui devrait rappeler le sens réel du terme, au vu du style lyrique du cinéaste.

Fortement inspiré par Star Wars (le projet a même été pitché à Lucasfilm par le passé), le long-métrage devrait suivre une petite colonie spatiale pacifique soudainement menacée par l’arrivée d’un tyran du nom de Balisarius (Ed Skrein). Ses habitants décident alors d’envoyer Kora (Sofia Boutella) chercher de l’aide à travers la galaxie. Zack Snyder a carrément prévu de diviser cette fresque épique en deux films, et il faut bien admettre que le look de nazis des méchants sent la proposition décomplexée. On a hâte.

Et ça sort quand ? À la pleine lune, en 2023. Des rumeurs présagent d’une sortie en plein été.

 

rebel ridge

 

Green Room : PhotoLa noirceur de l’âme humaine explorée par Saulnier.

 

Jeremy Saulnier a largement impressionné la planète cinéma dès ses premiers films avec Blue Ruin puis Green Room. Et depuis, même s’il n’a pas totalement convaincu avec Aucun homme ni dieu (pourtant un film passionnant), on est plus que curieux de le voir revenir à un style très nerveux et brutal. Impossible donc de ne pas attendre avec impatience son Rebel Ridgeil en faut de la patience puisque le film a connu de nombreux problèmes de production.

Alors qu’il devait mener le film, John Boyega a finalement quitté le projet à l’été 2021 et forcément, ça a pas mal repoussé la chose. Il a depuis été remplacé Aaron Pierre, qui a donc rejoint le bateau aux côtés de Don Johnson, James Cromwell, James Badge Dale et AnnaSophia Robb. Et si l’intrigue reste assez mystérieuse, elle devrait explorer les injustices du système américain à travers un thriller alliant action, suspense et humour noir. Bref, du tout bon !

Et ça sort quand ? Aucune date précise pour le moment, mais on n’a jamais été aussi proche.

 

spaceman

 

Pixels : Photo Adam Sandler“Et si je refaisais un bon film ?”

 

Spaceman a probablement sa place dans ce qu’on appelle les “Kamoulox du cinéma” avec son Adam Sandler incarnant le premier astronaute de République tchèque, envoyé dans l’espace pour enquêter sur un mystérieux nuage de particules nommé Chopra. Ce nuage, né après le passage d’une comète, illumine le ciel nocturne d’un voile violet, fascine la planète, mais commence à disparaître, peu à peu. Jakub part donc en mission solitaire pour l’étudier, et va traverser quelques épreuves inattendues en cours de route, tout en essayant de garder un lien avec sa vie sur Terre.

Autant dire que le film s’annonce très étrange avec sans doute une bonne dose de comédie (Adam Sandler oblige, même si jurisprudence Uncut Gems) et peut-être une vision plus sérieuse autour de la vie, de l’environnement… C’est en tout cas ce que laisse imaginer le livre qu’adapte le film, Spaceman of Bohemia de Jaroslav Kalfař, avec son histoire fantaisiste et mélancolique, se situe quelque part entre MoonSolaris et… Enemy. On a donc très hâte de voir ça, surtout avec Carey Mulligan, Paul Dano et Isabella Rosselini aux côtés d’Adam Sandler.

Et ça sort quand ? Le film est, a priori, terminé depuis un moment, donc le plus tôt sera le mieux.

 

the division

 

The Division : PhotoAvec Paul W.S. Anderson et Milla, on aurait déjà 3 films

 

On vous entend rigoler (ou alors c’est nous dans les bureaux). Annoncé en grande pompe en 2016 avec Jake Gyllenhaal et Jessica Chastain, le film The Division traîne depuis comme un vieux rat mort oublié dans une poubelle. Après avoir perdu deux réalisateurs (Stephen Gaghan et David Leitch), l’adaptation du jeu vidéo d’Ubisoft est désormais entre les mains de Rawson Marshall Thurber (oui, celui de Red Notice et Skyscraper). Du moins aux dernières nouvelles, fin 2021, quand le tournage devait avoir lieu en 2022.

Et depuis ? Toujours rien. À ce stade, on se demande si Jessica Chastain et Jake Gyllenhaal se souviennent qu’ils sont encore attachés aux premiers rôles. Ubisoft semble en tout cas s’y accrocher, ce qui est logique vu que le studio compte exploiter ses licences avec notamment Assassin’s Creed qui va arriver sur Netflix. Allez, rendez-vous fin 2023 pour voir The Division parmi les attentes sur Netflix en 2024.

Et ça sort quand ? Juste après le Blu-ray d’Abyss.

 

the killer

 

The Killer : photoAux armes

 

La fascination de David Fincher pour les tueurs n’a décidément aucune limite. Après Seven, Zodiac ou encore Mindhunter, le réalisateur va en effet revenir aux sources et renouer avec les assassins pour Netflix en adaptant la bande-dessinée française, Le Tueur de Matz et Luc Jacamon. Le moyen de suivre les missions d’un tueur à gages moralement perturbé, expérimentant une crise existentielle et qui va donc remettre en question toute sa vie, et son rôle.

Selon le scénario d’Andrew Kevin Walker (qui avait justement écrit Seven), le film s’intéressera à un homme décrit comme “solitaire, froid, méthodique, sans scrupules ni regrets. Un homme incarné à l’écran par Michael Fassbender qui devrait donc vivre une introspection entre Paris, Chicago, La Nouvelle-Orléans et la République dominicaine. Et il y a aussi Tilda Swinton dans le lot, donc ça annonce du très bon.

Et ça sort quand ? Aucune date de sortie n’a été communiquée pour l’instant, mais le film devrait arriver pour le dernier trimestre de 2023.

 

the mother

 

 

C’est l’histoire d’une femme-assassin qui sort de sa cachette pour protéger sa fille, qu’elle a abandonnée il y a des années. C’est surtout dans le top 10 des pitchs les plus basiques du monde, derrière trois camions-bennes de films d’action-avec-une-femme-forte-mais-sensible-aussi. Tous se rêvent sûrement en Gloria de John Cassavetes, mais ressemblent finalement plus à Columbiana, Peppermint ou Ava.

Seules raisons d’y croire, un peu, un jour de grisaille : Niki Caro et Jennifer Lopez. Révélée avec Paï en 2003, la réalisatrice néo-zélandaise mérite de revenir avec de meilleures opportunités, comme son Mulan l’a malheureusement prouvé. Et derrière son rayonnement de Jenny from the Block et sa comédie romantique dans la vraie vie avec Ben Affleck, Jennifer Lopez a maintes fois prouvé ses talents d’actrice (revoyez donc U-Turn, Hors d’atteinte, ou Queens). Difficile d’espérer grand-chose de The Mother, mais possible que ce soit la parfaite petite série B bien troussée.

Et ça sort quand ? Courant 2023.

 

the pale blue eye

 

 

 

Nous avions défendu corps et âme son dernier film en date, AffamésScott Cooper persiste dans le glauque avec une histoire de meurtres dans l’académie militaire de West Point en 1830 avec The Pale Blue Eye. Un détective du nom de Augustus Landor, interprété par Christian Bale, est chargé d’enquêter. Il s’alliera pour ce faire avec un certain Edgar Allan Poe, joué par Harry Melling. Et à première vue, il y sera question de mort et d’immortalité, entre autres

Le réalisateur de Crazy Heart et de Strictly Criminal, habitué aux castings prestigieux, retrouve le comédien des Brasiers de la colère et de son génial western Hostiles pour adapter le roman de Louis Bayard. Il s’entoure également de Gillian Anderson, Fred Hechinger, Lucy Boynton, Toby Jones, Charlotte Gainsbourg et même de Robert Duvall, avec en prime à la musique le grand Howard Shore et à la photographie Masanobu Takayanagi, qui éclairait déjà Les Brasiers de la Colère et Hostiles. Une bien belle assemblée.

Et ça sort quand ? Le 6 janvier 2022.

 

the wonderful story of henry sugar 

 

The Grand Budapest Hotel : photo, Ralph FiennesRalph Fiennes dans The Grand Budapest Hotel

 

Alors qu’on attend encore Asteroid City, le prolifique Wes Anderson taille déjà un autre bijou dans sa joaillerie, The Wonderful Story of Henry Sugar. Il s’agira d’une des nombreuses adaptations de l’auteur Roald Dahl en chantier sur Netflix après le nouveau Matilda, soit un matériau source idéal pour ce narrateur accompli qui a déjà adapté Fantastic Mr Fox en stop motion.

Ce nouveau film, comme le titre l’indique, racontera l’histoire d’Henry Sugar, un homme riche qui décide de se coudre les yeux tout en ayant le pouvoir de voir, le but étant de lui faire gagner de l’argent en résolvant des charades.

Pour cette nouvelle plongée dans l’univers fantastique et coloré de l’auteur, Wes Anderson s’est encore très bien entouré. La distribution n’est pas encore complète, mais Benedict Cumberbatch et Dev Patel sont venus garnir son carnet d’adresses déjà bien rempli, tandis que le cinéaste recollaborera avec Ralph Fiennes après The Grand Budapest Hotel et Rupert Friend après Asteroid City et The French Dispatch. Et on attend encore du beau monde.

Et ça sort quand ? Pas assez tôt. Le film est prévu pour 2023, sans plus de précision.

Netflix : les 15 films les plus attendus de 2023